Spiritualité et charisme

La spiritualité de notre congrégation, agrégée à l’Ordre des Carmes Déchaux, s’appuie sur la règle du Carmel. Nous désirons modeler notre vie intérieure sur la très Sainte Personne de l’Enfant Jésus.

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face, patronne de notre Congrégation, nous montre par sa vie et ses écrits un chemin de sainteté qui est « la petite voie de l’enfance spirituelle ». Ce chemin consiste à avoir une infinie confiance et un abandon total dans les mains du Père – comme Jésus, de la crèche à la Croix.

« L’enfance spirituelle, qui a sa source dans celle de Jésus, ne s’exprime pas tant dans les paroles ou des sentiments du cœur, que dans l’humilité et le sacrifice, dans la simplicité des pensées et l’apostolat de la joie parmi les petits de ce monde […] tandis que la Face ensanglantée du Christ est un encouragement au sacrifice quotidien. » (Constitutions)

Etre enfant de Dieu, c’est vivre dans la simplicité et l’humilité envers le Père. Accepter la réalité de sa faiblesse et s’offrir à Dieu tels que nous sommes pour qu’il agisse en nous. De l’accueil de son amour infini jaillit la joie qui rayonne sur ceux qui nous sont confiés.

Notre charisme est d’unir prière contemplative et apostolat dans un seul élan de vie. La prière ainsi que l’esprit d’ascèse nous conduit à l’union à Dieu et nos apostolats ont pour principal but de guider les âmes vers Dieu et leur propre salut.

En portant le scapulaire de Notre Dame du Mont Carmel, nous avons un lien profond et intime avec la Vierge Marie. Nous vivons sous son manteau en désirant incarner ses vertus.

A l’exemple de Saint Joseph, père adoptif de l’Enfant Jésus, nous protégeons l’esprit de silence et l’écoute du Verbe Incarné.

Les Saints du Carmel : St Elie, Sainte Thérèse de Jésus et Saint Jean de la Croix sont nos guides sur le chemin de prière et d’amitié avec Jésus. De leur vie et de leurs écrits nous vient la lumière et force pour la vie spirituelle.

La devise de notre Congrégation est la phrase de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus : « Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre ».

« Je désire être sainte mais je sens mon impuissance et je vous demande ô mon Dieu d’être vous-même ma sainteté ! »
Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus

501054057c5ea177fe49f8dc73942e6bCCC